« Confessions » au pays du capitalisme financier : traders cyniques, cityboys cocaïnés et autres symptômes…

Un livre, « confessions explosives » d’un « trader repenti », qui raconte les pratiques et relate l’esprit des « citiboys », jeunes traders et autres analystes financiers de la City londonienne.  Un ton décalé, des lignes (de cocaine, entres autres…) qui démystifient ce milieu délirant, limite psychotique, des financiers. Une lecture salutaire. Des analyses du « système » d’une lucidité (et donc d’une cruauté) redoutable. Exemple : « L’astuce consiste à ce que vous vous sentiez le plus mal possible dans votre peau pour vous poussez à dépenser un max d’argent, dans l’espoir illusoire que cela vous rendra sexy et heureux. » (p 192). Ca se lit bien. On rit parfois, on écarquille les yeux souvent et on en sort… TRES énervé. A lire donc, et à faire lire : « Cityboy : confessions explosives d’un trader repenti« , Geraint Anderson. Dans le même esprit de « repentance », lire aussi Crésus, « Confessions d’un banquier pourri« . Le prochain « cadre arrogant avec costume et mallette » que je croise, je lui en colle une ! 🙂 Oh, ça y’est, j’en vois un là-bas…

Publicités

Un commentaire sur « « Confessions » au pays du capitalisme financier : traders cyniques, cityboys cocaïnés et autres symptômes… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s