Les « transformations silencieuses »…

Première suggestion de lecture de cette année… Je viens de relire « Les transformations silencieuses » de François Jullien, qui vient de sortir en poche. Cet excellent philosophe continue dans le prolongement de sa posture (le « détour » par la pensée chinoise), il déploie sa démarche qui consiste à « dépayser la pensée« , pour raisonner en terme de situation, de propension et de transformation « continuée » du monde.

Dans cet essai (initialement publié en 2009), François Jullien propose de comprendre pourquoi la pensée occidentale a une difficulté à « penser la transformation ». Sa réflexion vise à élucider pourquoi « la question de la transition est bien – “logiquement”, c’est-à-dire “du point de vue du logos – le point d’achoppement de la pensée grecque » (p 33).

« La question de la transition fait trou dans la pensée européenne », écrit-il. Fondamentalement parce que, poursuit-il, penser la transformation suppose de se mettre en rupture avec la logique iédétique (la « forme-essence » de Platon) et ce qui en découle : la logique de la séparation !

Autres aspects qu’aborde l’auteur : la question de l’ « Etre » et de la « détermination »… (déterminer – nommer – pour « produire du vrai ») ; la question du logos (le « discours-raison ») et la problématique du temps, qui est centrale dans nos cultures occidentales.

Comme toujours avec François Jullien, une lecture très stimulante qui nous propose de « penser notre impensé ».

François Jullien
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s