La sociologie des usages : continuités et transformations

Interroger la sociologie des usages, dans un contexte d’intensification des technologies de l’information et de la communication et de banalisation des études d’usages, souvent réduites à l’accumulation de données chiffrées ou qualitatives, malgré la richesse des travaux, tel est l’objectif de cet ouvrage.

Ce champ de recherche a produit des connaissances tant sur l’appropriation sociale des innovations techniques, sur les détournements, contournements, que sur l’insertion de nouveaux usages dans les pratiques préexistantes et leurs significations.

L’ambition de l’ouvrage, qui rassemble des chercheurs auscultant les enjeux scientifiques, politiques, économiques et les pratiques numériques, est de poser les éléments d’un débat sur la recherche contemporaine sur les usages. Une mise à distance de la notion d’usage, une réflexion critique relative aux méthodologies et à l’approche socio-politique sont ainsi engagées. Grâce aux regards des huit contributeurs, Dominique Carré, Éric George, Guillaume Latzko-Toth, Françoise Massit-Folléa, Florence Millerand, Christian Papilloud, Françoise Paquienséguy, Geneviève Vidal, l’invitation à poursuivre le débat sur la sociologie des usages, en termes de continuités et de transformations, ouvre sur des perspectives de recherche sur les usages des TIC. (source : Editions Hermes-Lavoisier)

La sociologie des usages : continuités et transformations, sous la direction de Geneviève Vidal, aux Editions Hermes-Lavoisier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s